Le Criobe participe à l’exposition photographique « 1 Océan » organisée par l’Unesco

Plusieurs clichés pris par le photographe Alexis Rosenfeld figurant à l’exposition « 1 Océan », organisée par la Commission océanographique intergouvernementale de l’Unesco en partenariat avec SNCF Gares & Connexions sur le parvis de la gare de Lyon à Paris, illustrent les activités scientifiques du Criobe.

Au large de l’Amazone, nous sommes les premiers plongeurs, par 120 mètres de profondeur, à explorer un univers inconnu jusqu’alors : le récif profond de l’Amazone.
Cette expédition scientifique organisée par Greenpeace et le CNRS a permis de découvrir un monde insoupçonné. Ici, un assemblage d’espèces dominé par les échinodermes (famille de l’étoile de mer) agrippés à une énorme éponge jaune. Les analyses de cette mission sont encore en cours.
Il est fort probable que certaines de ces espèces ne soient pas encore décrites.
© Alexis Rosenfeld

 

Le biologiste Yann Lacube du Criobe (Centre de recherche insulaire et observatoire de l’environnement) effectue des relevés sur le site atelier, la grande pépinière des coraux. Il travaille sur le programme de la chercheuse Laetitia Hédouin sur les coraux résistant au réchauffement climatique. Le suivi permet de mettre en évidence le blanchissement de certains coraux, la disparition d’autres boutures et enfin la survie impactés par le stress thermique. Depuis 50 ans, le Criobe travaille sur la compréhension et la conservation des écosystèmes coralliens.
© Alexis Rosenfeld

Il s’agit là d’un épisode de blanchissement majeur dans l’archipel de la Société en Polynésie française. Phénomène directement lié au réchauffement climatique, lorsque ces coraux sont soumis à un stress thermique trop important, ils expulsent l’algue symbiotique qui leur donne énergie, nutriments et couleurs ; seul leur squelette blanc reste apparent. Une période de stress thermique trop longue tue le corail. À l’inverse, si la période de chaleur ne s’éternise pas, le corail retrouve ses algues symbiotiques et reprend ses couleurs d’origine. N’oublions pas que le corail est un animal.
© Alexis Rosenfeld

En savoir plus sur l’exposition

À propos du photographe :

Photographe et plongeur professionnel, Alexis Rosenfeld a fait du monde sous-marin son univers.

Il a déjà collaboré avec les équipes du Criobe en participant à l’écriture du livre collectif Récifs coralliens, cœur de l’océan (2019, Mangareva Production).

Partager cet article

Sur le même sujet

Le cinquantenaire du CRIOBE dans les médias | Criobe

Le cinquantenaire du CRIOBE dans les médias

Retrouvez dans cette revue de presse toutes les mentions médiatiques des cinquante ans du CRIOBE.

Lire l'article

Visite d’une délégation de l’Assemblée de Polynésie française au CRIOBE | Criobe

Visite d’une délégation de l’Assemblée de Polynésie française au CRIOBE

Le 30 juillet 2021, le CRIOBE a reçu une délégation de l’Assemblée de Polynésie française.

Lire l'article

CRIOBE ©2021